Séminaire régional francophone HCoC en Afrique

Le 4 février 2019, la FRS en partenariat avec l’UNREC a organisé un séminaire régional dédié aux pays francophones d’Afrique. Intitulé « La lutte contre la prolifération des missiles : facette du régime de non-prolifération et de désarmement« , le séminaire s’est tenu à Lomé, Togo. Retrouvez ici les photos de cette rencontre.

On February 4th 2019, FRS in cooperation with UNREC organized a regional seminar dedicated to French-speaking African Countries. Entitled « Struggling against the proliferation of missiles: one aspect of the non-proliferation and disarmament regime, » this seminar took place in Lomé, Togo. Pictures of this event are available here.

Ouverture et accueil

  • M. Alexandre HOUDAYER, Secrétaire général, FRS
  • M. Anselme YABOURI, Directeur, UNREC
  • M. Vincent VIRE, Chef de la coopération, Délégation de l’Union européenne au Togo
  • Col. DJATO Essodina, Directeur des Affaires de Défense et de Sécurité, Ministère des Affaires étrangères, Togo

Contribution de l’UNREC dans les  efforts de mise en œuvre des instruments pertinents de non-prolifération par les Etats africains

  • M. Dable BOTRE, Consultant, UNREC

En prenant en compte le contexte spécifique de la région africaine, l’événement sera l’occasion d’échanger sur les opinions, et d’aborder les défis auxquels fait face le continent dans la mise en œuvre des instruments relatifs aux armes de destruction massive et à leurs vecteurs, y compris les missiles balistiques.

Le Code de conduite de La Haye : un instrument pour accroître la confiance en matière de missiles

Cette table-ronde a pour objectif de présenter le Code de Conduite de La Haye. Elle évoquera en particulier la manière dont le Code est mis en œuvre en Afrique, ainsi que son fonctionnement concret pour les Etats signataires. Elle évoquera la manière dont le Code concourt à la sécurité globale tout en relevant également ses limites.

MODERATEUR : M. Benjamin HAUTECOUVERTURE, Maître de recherche, FRS

INTERVENANTS :

  • M. Alexandre HOUDAYER, Secrétaire général, FRS
  • Amb. Ronald STURM, Ambassadeur autrichien en Libye et représentant du Secrétariat exécutif du Code de Conduite de La Haye
  • Mme Sara LINDEGREN, Sous-directrice, Direction du désarmement et de la non-prolifération, Ministère des affaires étrangères, Suède
  • Col. Jean-Aimé IGNOUMBA, Directeur général des  affaires stratégiques et de la coopération Militaire, Ministère de la Défense Nationale, République du Congo

SUJETS ABORDES :

  • Contribution du Code à la sécurité internationale
  • Être un Etat signataire : obligations et bénéfices
  • Mise en œuvre opérationnelle du Code

Le HCoC et les perspectives régionales en matière de non-prolifération et de désarmement

Pour les Etats de la région qui ne disposent pas de capacités balistiques ou spatiales, les objectifs du Code peuvent sembler non-prioritaires. Pourtant, les menaces liées à la prolifération des missiles sont de plus en plus globales, alors que l’attrait du secteur spatial pour le développement des Etats signifie que l’ensemble de la communauté internationale a un intérêt à promouvoir l’utilisation de l’espace à des fins pacifiques. De manière plus large, le panel s’interrogera sur la place d’un outil tel que le Code dans la mise en place par les Etats de la région d’une politique rigoureuse en matière de non-prolifération et de désarmement.

MODERATEUR : M. Dable BOTRE, Consultant, UNREC

INTERVENANTS :

  • M. Paul WOHRER, Chargé de recherche, FRS
  • Mme Lova RINEL, Collaboratrice parlementaire, Assemblée Nationale, France
  • M. Hubert FOY, Directeur, African Centre for Science and International Security, Ghana

SUJETS ABORDES :

  • Priorités africaines en matière de non-prolifération et de désarmement
  • La prolifération des missiles, une menace pour l’Afrique ?
  • Transparence et développement spatial, quels enjeux ?

Combiner non-prolifération et développement : favoriser l’intégration commerciale et la sécurité grâce à la mise en œuvre des normes de non-prolifération

La mise en place de normes de non-prolifération est souvent perçue comme contraignante pour des Etats aux ressources limitées. Cette table-ronde visera à réfléchir à la manière dont la mise en place de mesures telles que la résolution 1540 peut concourir au développement commercial et à la sécurité des Etats africains.

MODERATEUR : M.Benjamin HAUTECOUVERTURE, Maître de recherche, FRS

INTERVENANTS :

  • Mme Christiane AGBOTON-JOHNSON, Conseiller spécial du Directeur général, Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS)
  • M. Matiyou TCHALA, Chef division par intérim de la division des installations classées et substances dangereuses, Direction de l’Environnement, Ministère de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, Togo

SUJETS ABORDES :

  • Lutter contre la prolifération balistique et contrôler les exportations sensibles
  • Favoriser le développement technologique et l’intégration commerciale grâce à la mise en œuvre des normes de non-prolifération
  • Créer des passerelles entre les régimes de non-prolifération

Perspectives et conclusions

  • M. Alexandre HOUDAYER, Secrétaire général, FRS
  • M. Jean Bosco RUMONGI, Officier des Affaires Politiques, UNREC