Le Code de conduite de La Haye contre la prolifération des missiles balistiques

SECUG_011_L204by David Pagès (Sécurité globale, 2010/1, n°11)

Link to article

Le Code de conduite de La Haye contre la prolifération des missiles balistiques a été adopté en novembre 2002 afin d’appuyer les efforts internationaux pour réduire et empêcher la prolifération des vecteurs pouvant emporter des armes de destruction massive. S’il vient renforcer le Régime de contrôle de la technologie des missiles, il n’est en revanche pas contraignant et ne comprend que des mesures de confiance très modestes. Malgré l’adhésion de 130 États, il doit faire face à de nombreux obstacles et critiques : plusieurs États dotés de capacités balistiques n’ont pas signé, la Russie et les États-Unis ne respectent guère leurs obligations, et les missiles de croisière ne sont pas pris en compte. Cependant, son caractère souple et non-contraignant peut aussi être un atout : une approche pragmatique de la question pourrait s’avérer fructueuse sur le long terme. La mise en œuvre du Code et son universalisation nécessitent aussi un accroissement des efforts d’information et de communication entre États membres et avec les États non-signataires.